L’histoire de la manufacture SAUTER

La manufacture SAUTER est très attachée à ses valeurs : fabrication exclusivement allemande, un artisanat d’art passionné et un amour du produit. Son histoire reflète avant tout un esprit pionnier plein d’innovation et d’inventivité. C’est grâce à sa constance dans l’excellence et dans le progrès qu’elle est devenue une des marques leader en Allemagne.

La manufacture SAUTER est très attachée à ses valeurs : fabrication exclusivement allemande, un artisanat d’art passionné et un amour du produit.

Son histoire reflète avant tout un esprit pionnier plein d’innovation et d’inventivité.

C’est grâce à sa constance dans l’excellence et dans le progrès qu’elle est devenue une des marques leader en Allemagne.

L'apprentissage à Vienne

Tout a commencé lorsque Johann Grimm, jeune apprenti menuisier originaire de la ville allemande de Spaichingen, s’est installé à Vienne en 1813 chez Johann Andreas Streicher, ami de Beethoven, pour apprendre la fabrication des pianos.

Johann Andreas Streicher était le professeur de piano du fils de Mozart et il composait lui-même dans le style classique viennois ; SAUTER vient d’ailleurs de sortir un disque sur les variations de Streicher sur une chanson traditionnelle anglaise.

Six ans plus tard, en 1819, Johann Grimm revient à Spaichingen plein d’idées et commence à construire des pianos carrés.

 

Une renommée grandissante

C’est en 1846 que son neveu et héritier, Carl Sauter, construit l’atelier pour en faire une véritable manufacture qui employait douze apprentis. Elle devient alors la première manufacture de pianos dans la région.

Mais le décès prématuré de Carl pousse Johann Sauter, âgé seulement de dix-sept ans, à prendre la tête de l’entreprise. Grâce à ses voyages, notamment en Amérique, il apporte un vent de fraîcheur et d’innovation dans la manufacture.

Il donne à la marque SAUTER son amour de la perfection et son esprit pionnier. Johann Sauter est à l’origine de plusieurs inventions et améliorations techniques brevetées par SAUTER : avec lui, l’entreprise passe du piano carré au piano-forte, aux dimensions plus importantes.

La manufacture se développe, les brevets se vendent à l’international et la production s’accroît, surtout à partir de 1909 sous la direction de Carl Sauter II. La qualité des pianos et leurs améliorations font de SAUTER une des marques les plus réputées d’Allemagne.

Sauter Noblesse 160

Un nouveau souffle innovant

A partir de 1948, Hans Sauter, fils de Carl, exploite de nouvelles découvertes aussi bien scientifiques que techniques, ainsi que de nouveaux matériaux, pour fabriquer de pianos plus modernes.

Ces instruments, aux formes plus esthétiques et aux sonorités remarquées, s’exportent dans le monde entier. En 1968, son frère Carl Sauter III reprend la direction et fait construire une nouvelle usine à Spaichingen.

Il s’inscrit dans cette voie et développe la mécanique à double répétition R2 sur les pianos droits, pour obtenir une frappe particulièrement sensible. Dans les années 90, il lance la MLine, appelée aussi Masterclasse, pour proposer des instruments de qualité exceptionnelle.

Mécaniques R2 - Pianos SAUTER

Une nouvelle ère qui s'ouvre

Le départ de Carl Sauter III en 1993 permet à Otto Hott d’acquérir la majorité des parts, avec Ulrich Sauter comme associé, pour ne pas perdre l’aura familiale de la marque. Pour accéder à un prestige international, une phase de réorientation et d’innovation s’impose.

SAUTER adopte de nouveaux modèles de pianos dans sa série « Sauter designed by Peter Maly », une ligne qui s’adapte aux besoins des habitats modernes. Un design plus épuré et plus contemporain qui séduit aussi bien les pianistes exigents que les amoureux d’une esthétique novatrice.

En 2000, SAUTER entre dans la dimension sonore de renommée internationale, avec sa gamme de pianos à queue, et notamment son piano de concert 275. Il ouvre un nouvel horizon dans l’artisanat d’art d’excellence de fabrication de piano.

Piano SAUTER - Concent 116 designed by Peter Maly

100€ offerts pour Noël avec le code NOEL23

X